admettre


admettre
Admettre. v. act. Recevoir à la participation de quelque avantage. Admettre quelqu'un dans une societé, dans une Compagnie, admettre quelqu'un au rang, au nombre de ses amis. il a esté admis au Barreau. admettre aux Ordres sacrez. admettre à la sainte Table. admettre à la participation des Sacrements.
On dit, Admettre quelqu'un à se justifier, l'admettre à sa justification, à ses preuves justificatives, à ses faits justificatifs, pour dire, Le recevoir à sa justification, consentir qu'il se justifie dans les formes.
On dit aussi dans le mesme sens, Admettre quelqu'un à faire preuve.
On dit aussi, Admettre les raisons, les excuses de quelqu'un, pour dire, Les recevoir pour bonnes, pour valables.
Il signifie aussi, Reconnoistre pour veritable. Les Philosophes admettent pour principe que ... les Lutheriens mesine admettent la presence réelle de nostre Seigneur dans l'Eucharistie. vous admettez que...

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • admettre — [ admɛtr ] v. tr. <conjug. : 56> • XVe; amettre XIIIe, sens div. en a. fr.; lat. admittere 1 ♦ Accepter de recevoir (qqn). ⇒ accueillir, agréer. Admettre qqn à sa table. Être admis à un examen. « Jusqu à ce qu il eût été admis à l Académie… …   Encyclopédie Universelle

  • admettre — ADMETTRE. v. a. (Il se conjugue comme Mettre.) Recevoir à la participation de quelque avantage. Admettre quelqu un dans une Société, dans une Compagnie, à sa table. Admettre quelqu un au rang, au nombre de ses amis. Admettre aux Ordres sacrés.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • admettre — Admettre, Admittere. Admis, Admissus …   Thresor de la langue françoyse

  • admettre — (a dmè tr . Se conjugue comme mettre) 1°   V. a. Laisser entrer, recevoir. Admettre dans sa maison. J entends qu on n admette personne chez moi. Il ne m admit pas en sa présence. Refuser d admettre un suppliant. On l admit à l audience du pape.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ADMETTRE — v. a. (Il se conjugue comme Mettre. ) Recevoir une personne à la participation de quelque avantage. Admettre quelqu un dans une société, dans une compagnie, à sa table. Admettre quelqu un au rang, au nombre de ses amis. Admettre aux ordres sacrés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADMETTRE — v. tr. Recevoir par choix, faveur ou condescendance. Admettre aux ordres sacrés. Admettre quelqu’un dans une société, dans une compagnie, à sa table. Admettre quelqu’un au nombre de ses amis. Admettre à la communion de l’église. Admettre à la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • admettre — vt. ADMÈTRE (Albanais.001, Montagny Bozel, Villards Thônes). A1) expr., il ne veut pas admettre admettre // reconnaître // accepter // se résigner // se rendre à l évidence admettre de (+inf.) : é vu pâ k é sai dè dè <ne pas vouloir que ça… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Admettre — III гр., (avoir) P.p.: admis 1) Допускать, принимать (куда либо) 2) Допускать, признавать Présent de l indicatif j admets tu admets il admet nous admettons vous admettez ils admett …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • ettre — admettre carte lettre commettre compromettre contre lettre décommettre démettre entremettre gendelettre lettre mandat lettre mettre omettre permettre promettre pèse lettre remettre retransmettre réadmettre soumettre transmettre émettre …   Dictionnaire des rimes

  • reconnaître — [ r(ə)kɔnɛtr ] v. tr. <conjug. : 57> • reconnoistre 980; lat. recognoscere « reconnaître; inspecter; examiner » I ♦ Saisir (un objet) par la pensée, en reliant entre elles des images, des perceptions; identifier par la mémoire, le jugement… …   Encyclopédie Universelle